Introduction

 

Dans le contexte des différents pays, des conseils de réanimation nationaux (National Resuscitation Councils - NRC) et des organisations qui proposent des formations de l’ERC, l’autonomie est le fait de disposer de l’autorité de permettre de telles formations, d’approuver et/ou nommer des organisateurs de cours (CO), des directeurs de cours (CD) et des instructeurs et de contrôler la qualité des formations dispensées.

A ce jour, il n’existe pas de critères acceptés et uniformes ou de règles pour garantir un statut d’autonomie.

A la requête du Conseil de l’ERC, ce document de travail essaye de suggérer des solutions.

 

 

Position actuelle

Plusieurs NRC ont déjà un statut d’autonomie. Quand un tel statut a été garanti, il l’a été pour des disciplines spécifiques (par ex. BLS/AED Provider ; BLS/AED Instructor ; Generic Instructor -GIC-), et non nécessairement pour toutes les formations.

Il y a quelques centres non-NRC qui ne sont pas, par définition, soumis à un contrôle de qualité local.

Propositions :

 

1.          Le statut d’autonomie devrait être maintenu pour ces NRC qui ont reçu ledit statut, sous réserve du présent accord avec L’ERC et en fonction des critères de contrôle discutés ci-dessous.

2.          L’autonomie devrait être garantie séparément pour chaque formation spécifique.

3.          La reconnaissance de l’autonomie pour des centres de formation non-NRC devrait, en principe, être découragée. Ceux qui sont déjà autonomes pour une ou plusieurs disciplines devraient signer un Accord de Collaboration pour les Formations (Course Collaboration Agreement), lequel serait valide pour deux ans en première intention.

4.          Dorénavant, tout centre/organisation non-NRC qui demande un statut d’autonomie, nouveau ou additionnel, nécessitera l’approbation spécifique du Conseil sur avis du Président de l’ICC approprié.

5.          La reconnaissance de l’autonomie pour des centres de formations non-NRC devrait cesser aussitôt qu’un NRC, lié par un accord avec l’ERC, est constitué dans l’aire géographique d’activité du centre de formation.

 

Demandes futures

 

Pour un statut d’autonomie, nouveau ou additionnel, des critères doivent être fixés de commun accord.

Voir : Starting ERC courses Draft version 20.03.2008

 

Propositions :

1.          Un pays introduisant une demande pour l’autonomie doit avoir un NRC avec un Accord (de coopération et de reconnaissance) avec l’ERC.

2.          Cet accord inclura la reconnaissance pour des formations ERC de disciplines spécifiques, par ex. BLS/AED, ALS/ EPALS, etc., enseignées dans ce pays.

3.          Le NRC introduira une demande séparée à l’ERC pour chaque discipline pour laquelle l’autonomie est requise. Cette demande doit contenir les informations suivantes :

(a)                 Nom du requérant et position au sein du NRC.

(b)                 Discipline ou formation pour laquelle l’autonomie est demandée.

(c)                 Liste des Directeurs de Cours dans la discipline concernée avec description détaillée de leur expérience (voir ci-dessous).

(d)                Liste des Organisateurs de Cours et des Instructeurs pour la discipline concernée.

(e)                Liste des cours de la discipline dispensés durant les 2 années précédentes.

(f)                  La preuve que tous les critères pour l’attribution de l’autonomie ont été respectés ou, dans le cas où un critère ne l’a pas été, une explication argumentée qui sera prise en considération par l’ICC approprié.

NB : pour les points c, d, et e, la demande peut se référer au CoSy (système de gestion des formations en ligne) si le requérant confirme que ces données sont exactes.

4.          Le NRC acceptera de reconnaître pour les disciplines spécifiées tous les CD et instructeurs de l’ERC de tous les autres pays.

5.          Le NRC acceptera qu’une ou des formations soient contrôlées par des représentants des ICC concernés tous les 3 ans ou plus fréquemment en cas de signe de non-respect des procédures prévues par l’accord.

6.          Le coût de ces visites sera supporté par le NRC en fonction des réglementations en matière de déplacement de l’ERC.

7.          Le NRC acceptera les systèmes de vérification mis en place par l’ERC, lesquels peuvent inclure des visites d’inspection supplémentaires. 

Critères pour l’autonomie

Il est important de se mettre d’accord sur le sens de l’autonomie dans le contexte de l’organisation de formations ERC.

Proposition :

« Disposer des ressources, de l’expertise et de l’expérience pour donner des formations et avoir démontré une capacité et un engagement pour maintenir le niveau de qualité d’une formation convenu avec l’ERC »

Ce projet de définition permet de préciser les critères permettant de déterminer si un NRC est prêt à être autonome dans une discipline donnée.

Ressources

Sont incluses les ressources humaines (instructeurs suffisamment qualifiés et disponibles), administratives (organisateurs de cours et CD avec capacité démontrée et volonté d’utiliser le CoSy) et matérielles (lieux de formation et équipements - mannequins de réanimation - convenables et adéquats) pour les formations.

Les organisateurs de cours devraient avoir organisé avec succès un nombre minimum de formations chaque année.

Les directives de l’ERC pour l’équipement et les installations devraient être suivies, et un feed-back (du CD et/ou des candidats) pourrait être nécessaire pour garantir le respect de ces directives.

Le NRC devrait accepter les critères de l’ERC relatifs à l’organisateur de cours comme un minimum et devrait évaluer chaque organisateur de cours au moins tous les 2 ans.

Critères proposés pour l’autonomie :

1.     Instructeurs en nombre suffisant : le NRC doit avoir donné au moins 4 formations l’année précédente.

2.     Organisateurs de cours expérimentés : chaque CO devrait avoir organisé au moins deux formations l’année précédente.

3.     Confirmation que les centres de formations disposent de l’équipement recommandé.

4.     Copies certifiées des formulaires de feed-back des candidats concernant les ressources du lieu de formation.

Expertise

Tous les instructeurs ERC qui enseignent au cours des formations dans la juridiction du NRC doivent être parfaitement formés et avoir démontré leur aptitude pédagogique. Le CoSy fournit des informations concernant les qualifications et les mises à jour des connaissances des instructeurs. Il existe d’ores et déjà un système en place pour vérifier les mises à niveau (upgrades).

Il est important qu’un système d’enregistrement et de contrôle du feed-back des candidats soit en place. L’ERC est heureux de faciliter ce genre d’outils.

Critères proposés pour l’autonomie :

1.     Présentation détaillée par le NRC d’un système d’audit des instructeurs, sur base d’une fréquence minimale (tous les 2 ans).

2.     Copies certifiées des formulaires de feed-back des candidats incluant des commentaires sur les instructeurs.

Expérience

Un nombre suffisant de formations (réussies) doit avoir été donné par ou au nom du NRC pour garantir que les CD, les CO et les instructeurs puissent acquérir une expérience d’apprentissage suffisante.

Il existe d’ores et déjà des règles qui garantissent que les  instructeurs enseignent lors d’un nombre minimum de formations. Dans le cas contraire, ils reviennent au statut d’IP.

Critères proposés pour l’autonomie :

1.     liste des instructeurs (FI) et instructeurs candidats (IC), avec leur expérience pédagogique détaillée (qui peut être obtenue via le CoSy)

2.     Confirmation que chaque instructeur a rempli les exigences minimales de l’ERC quant au nombre de cours donnés.

Qualité

Une définition est ici vraisemblablement plus complexe. Un feed-back des participants aux formations est en développement par le biais du CoSy et de telles données pourraient bien constituer la manière la plus pratique d’évaluer la qualité.

Les NRC devraient être responsables (via leurs CD) et garantir que les détails concernant chaque formation, le nom des instructeurs et les feedbacks des candidats soient ajoutés dans le CoSy.

Les NRC devraient être préparés à évaluer les formations, en utilisant l’Outil d’Audit fourni par l’ERC et devraient accepter les audits de l’ERC.

Les NRC doivent être préparés et capables de gérer les questions liées aux formations, conformément à la procédure détaillée dans le document Règlement des formations de l’ERC.

Critères proposés pour l’autonomie :

1.     Copies certifiées des formulaires de feed-back des candidats incluant des commentaires sur la qualité des formations.

2.     Une visite du représentant de l’ICC approprié dans l’un ou plusieurs centres de formation pour observer un cours en temps réel.

3.     Un accord écrit du NRC concernant leur capacité et volonté de fournir les informations détaillées dans le CoSy, de contrôler les formations et gérer les questions liées aux formations.

Le Conseil est invité à accepter ces propositions et à donner son accord à leur utilisation, initialement sur base expérimentale, après réexamen lors des trois premières demandes d’autonomie.